Cinq autres astuces pour manger sain au quotidien

-- Tranches de vie --

Manger sain au quotidien, ce n’est pas difficile, mais ça peut parfois demander quelques aménagements et astuces pas si secrètes que ça. Ces astuces, elles ont l’avantage de rendre une alimentation saine plus accessible - et moins prise de tête, ce qui, soyons honnêtes, ne fait jamais de mal. Voilà donc cinq autres de mes astuces, piochez-en ce que vous voulez !


Des fruits séchés en stock

Abricots, mangue, cranberries, raisins, figues et même fraises, les possibilités sont franchement nombreuses, mais vous voyez l’idée. En bocaux en verre (pots de miel ou de confiture réutilisés ou petits pots sexy, ça, c’est vous qui voyez), ils se conservent des mois, donc aucun problème de gestion des stocks - et ils sont à l’abri de ces saletés de moucherons. Pour peu qu’on les achète en gros et pourquoi pas en promo, ils ne font pas exploser le budget alimentation.

Ça permet de manger des fruits même hors saison, d’être certain d’en avoir toujours de disponibles à la maison et donc d'avoir toujours un en-cas sain à portée de mains. Et puis ils demandent une totale absence de préparation : même pas besoin de les couper, faut juste ouvrir le bocal. Trop pratique pour compléter ses cinq fruits et légumes de la journée, en ayant à peine besoin d’y penser ! Ils ont un excellent ratio ce que ça m’apporte/ce que ça me coûte.


Plein de croumch prêt à utiliser

A la maison, le “croumch”, c’est une appellation très scientifique et très précise pour “tout ce qu’on peut ajouter à un plat pour lui donner du croquant”. En l’occurrence, je parle ici du salé, mais on peut aussi trouver du croumch sucré. Le croumch, côté salé, ça regroupe tout ce qui est du domaine des graines ou des noix : sésame, pavot, graines de lin, graines de courge, pignons de pin, amandes, noisettes, noix de cajou, noix de pécan, noix tout court… Et la liste peu continuer. Un peu comme les fruits séchés, le croumch a plein d’avantages.

Il se conserve très bien (dans des bocaux en verre, par exemple, ou dans un sachet plastique hermétique), peut se rajouter à de très nombreux plats, selon vos envies et goûts. Des nouilles sautées ? Hop, un peu de sésame. Une salade ? Hop, un peu de n’importe quoi, tant que le goût vous plaît. Un légume qui manque d’intérêt ? Un peu de vinaigre balsamique et de noisettes grossièrement cassées. Bref, ça se balance partout ! Au-delà du fait que ça ajoute du goût et du croquant, le croumch a beaucoup d’intérêt, nutritionnellement parlant ! Il ajoute des matières grasses saines et plein de fibres, parfois un petit peu de protéines. En une cuillère à soupe issue d’un bocal (temps de préparation… 30 secondes ? Le temps de trouver le bon bocal et une cuiller), on booste d’un coup la qualité nutritionnelle d’un repas ! Je trouve ça trop facile pour s’en passer ! Ça demande un peu d’espace de rangement, mais c’est magique.


Arcane secrète des légumes rôtis

Pour ceux qui sont équipés d’un four, c’est vraiment une méthode de cuisson top pour les légumes : ça donne un goût et une texture géniaux, c’est très sain et ça demande peu de préparation. Pas forcément besoin de couper les légumes finement, ça peut être assez grossier. On met tout ça dans un plat qui va au four, on arrose d’une cuillère à soupe d’huile d’olive, du sel, du poivre, éventuellement quelque chose pour aromatiser (ail en poudre, herbes de Provence, épices…) et on envoie au four à 200°C. Il n’y a qu’à se rappeler de remuer toutes les 10 à 15 minutes, puis à sortir quand c’est bien colorés et c’est réglé.

On obtient un goût délicieux avec très peu de matières grasses et on n’a pas besoin de surveiller tout le temps, c’est vraiment top.

En ce moment, je vous conseille de tester poivrons et oignons (coupés rapidement en 6, ça suffit largement, pas besoin de passer 5 minutes à pleurer), sans aromate, juste un peu de sel, les oignons caramélisent, les poivrons prennent un petit goût particulier… C’est préparé en 10-15 minutes en cuisine pour 4 à 6 portions, c’est bon sur le coup comme plus tard une fois réchauffé, ou même froid en salade… Tout bénef’ !


Prévoir ses menus à l’avance

Réfléchir aux menus de la semaine en avance, c’est un peu de temps d’investi, mais ça permet de prévoir des repas équilibrés, de varier les aliments… Et ça fait gagner du temps pendant les courses puisqu’on peut faire une liste à partir des menus établis !


Connaître (voire avoir à disposition) quelques en-cas équilibrés

Avoir faim dans la journée, ça arrive à tout le monde - et je suis personnellement une grande fan du goûter, qu’on ne vienne pas me dire que ce n’est que pour les enfants. Mais encore faut-il savoir quoi manger, pour être calé, sans avoir faim une heure après et, dans l’idéal, s’apporter plein de nutriments. Ma préférence va généralement à un en-cas qui soit source de protéines, de fibres ou de matières grasses, dans l’idéal les trois, mais au moins deux des trois. Ces trois éléments sont la clef de la satiété !

Du coup, connaître deux-trois combinaisons d’en-cas équilibrés et qui me plaisent, c’est l’assurance de pouvoir faire une pause gourmande et nutrition, parce que j’ai faim ou parce qu’il me faut de l’énergie pour le sport - ou juste parce que j’ai envie !

De mon côté, mes préférences vont aux smoothies maison, aux parfaits (fromage blanc, fruits, un peu de granola - le croumch, on en parlait), au chocolat chaud avec un fruit, aux petits suisses avec des fruits… Que des trucs pas trop compliqués à mettre en place. Si vous voulez des idées, en sucré ou salé, des propositions de recettes, n’hésitez pas à demander, notre page Facebook est faite pour ça !

Articles associés :

Astuces pour manger sain au quotidien

VOIR