Barbecue ou plancha, plancha ou barbecue

-- Tranches de vie --

C’est l’été et en été, quoi de mieux que de profiter du barbecue ou de la plancha ?

Bon le temps n’est pas encore au beau fixe, mais tant pis, il n’y a plus qu’à espérer qu’il ne pleuve pas pendant que je fais ma grillade. Et si c’est le cas, hop je sors mon parasol. Il fera le job, à la condition bien sûr qu’il ne pleuve pas des trombes d’eau. L’option auvent de cabanon est pas mal aussi et il ne risque pas de s’envoler contrairement au parasol en cas de bourrasques de vent.
Le barbecue, j’adore, ça sent vraiment l’été, le moment sympa, sans se prendre la tête, en famille ou entre ami-e-s, avec une table pleine de salades diverses, un verre de vin rosé bien frais ou une citronnade glacée. Et qui dit barbecue, dit grillade au feu de bois. L’odeur est vraiment top. On peut bien le sûr le remplacer par du charbon de bois, mais c’est pas pareil, il manque le plaisir du feu. Et si on ne peut pas faire de feu, il y a la solution barbecue à gaz, c’est bien aussi, et surtout c’est un peu moins risqué. Bref, le barbecue c’est chouette, qu’il soit au feu de bois, au charbon ou à gaz, ça reste un moment de plaisir que j’associe souvent aux vacances, au soleil, aux cigales (en bon sudiste que je suis), et à une bonne boisson bien fraîche.
Et si on a peu de place, il existe des barbecues électriques. Il y a toujours moyen de se faire plaisir, même si on habite en appartement, si, si je vous promet, j’ai déjà testé.

La plancha c’est super chouette aussi. Pas le même type de cuisson, il n’y a pas le plaisir de l’odeur du feu de bois, un peu comme le barbecue à gaz ou électrique. Mais on profite tout de même des bonnes odeurs de cuisson. Et elle a plein d’avantages.

Alors que choisir, barbecue ou plancha, plancha ou barbecue ?

Ça dépend de mon envie, de ce que je veux cuire et de la manière dont je veux le faire cuire (et un peu du temps, si comme ce week end, il pleut des cordes et bien on fait avec).
Si je veux une cuisson qui va prendre l’odeur du feu de bois, c’est barbecue obligatoire. Alors c’est super bien le barbecue, mais, parfois ça a tendance à un peu trop griller les aliments, surtout si je discute pendant que ça cuit. Et il faut bien avouer qu’une merguez ou une chipolata trop cuite, c’est vraiment pas bon, un peu comme si on avait l’impression de manger un morceau de charbon (ok pour en arriver à ce stade, il faut y aller fort, mais bon on n'est pas à l’abri de l’accident bête). Autre ennui avec le barbecue, c’est que la graisse des aliments fond et tombe sur les braises chaudes, ou les pierres de lave, dégage de la fumée, et elle est toxique cette fumée. Du coup, mon entrecôte ou mon poisson, qui grille au dessus, récupère des résidus pas top top pour la santé. Mais pas de panique, il existe une solution, si vous êtes fan du barbecue, c’est le barbecue vertical. Pas de problème de graisse qui tombe sur les braises, pas de dégagement toxique, juste le plaisir de « griller un truc » sainement.

Par contre, pas évident de cuire des légumes en tranches ou en lamelles avec un barbecue. S’il est horizontal, le feu peut être trop fort, du coup ça va brûler, même si avec un barbecue à gaz ou électrique, on peut gérer plus facilement la température.. S’il est vertical, ça risque de ne pas tenir dans la grille. Bref le
barbecue ne rime pas forcément bien avec légumes. Ou alors entiers, mais bonjour la tomate coincée dans une grille sur un barbecue vertical. Le barbecue à foyer central, c'est pas mal aussi. Bref, plein de possibilités, mais à un moment faut être raisonnable et en avoir qu'un (sinon bonjour la place nécessaire pour les ranger, sans compter bien sûr les coûts d'achats aussi).
Et puis, pas toujours facile de régler l’intensité de la cuisson, il y a bien des astuces, mais elles restent quand même aléatoires. S’il y a trop de flammes, je jette un peu d’eau sur les braises (un peu hein, il s’agit pas d’éteindre mon barbecue) pour les arrêter. Si le feu me semble trop chaud et brûle tout, je pousse les braises à l’opposé de ce que je fais cuire. Et pour des pièces trop fines, genre aiguillette de poulet, avec un barbecue au feu de bois, c’est possible. La petite astuce, du papier alu sur la grille (ça évite en plus que les aiguillettes passent à travers éventuellement) et on pose dessus, ça coupe la chaleur un petit peu et ça évite même de brûler. On peut même y poser un plat à four dessus et de mettre dedans les aiguillettes à cuire (ou tout  qui vous fait plaisir), ça permet d'avoir une cuisson pas agressive et garder tout le moelleux de l'aliment (plan B quand on a pas de plancha d'ailleurs, essayer le et vous m'en direz des nouvelles).
Pour les barbecues électriques ou à gaz, il suffit de baisser la température du thermostat, c’est plus simple.

Alors comment faire si je veux cuire des légumes, sans que ce soit la galère absolue ou que je sois obligé de rester le nez dessus ?

Il existe la solution plancha, et on peut même dire qu’elle n’a que des avantages ou presque. Les aliments cuisent sur une plaque, pas de flammes, pas de dégagement de fumées, pas de particules toxiques qui se déposent sur les aliments. Et comme pour le barbecue électrique, la plancha en appartement c’est possible.
La cuisson est très rapide, facile à surveiller, saine, normalement, il n’est pas nécessaire de rajouter de matières grasses pour la cuisson, par contre les marinades (comme pour le barbecue d’ailleurs) sont vivement conseillées.
On peut cuire de la viande, du poisson, des légumes, pourquoi pas des fruits aussi. Et, alors qu’avec un barbecue, c’est pas évident de faire cuire des aiguillettes très fines de viandes ou bien encore des légumes en tranches ou en rondelles fines. La cuisson est vraiment simple à surveiller, pas de risque de surcuisson trop rapide. Bon bien sûr, mais c’est comme pour le barbecue, si on discute à l’apéro et qu’on oublie de surveiller, les aliments vont trop cuire.
Là où ça peut devenir délicat, c’est de cuire un poisson entier, s’il est gros, il peut finir par accrocher à la plaque. Petite astuce pour que ça n’arrive pas, un filet d’huile sur la plancha (astuce d’ailleurs valable pour tous les aliments même si normalement ce n’est pas nécessaire), un papier sulfurisé huilé lui aussi, et hop on pose le poisson dessus. Et on le laisse cuire. Ce qui est bien avec une plancha, c’est que l’on peut régler aussi l’intensité de chauffe et avoir des cuissons douces si on le désire.

Le seul bémol avec la plancha, c’est qu’il faut la nettoyer immédiatement après s’en être servi. Et là, ça peut être délicat. Jeter de l’eau avec du vinaigre (solution maison) ou un produit de nettoyage adapté et acheté dans le commerce et gratter avec une spatule en fer (attention, pas si votre plancha est recouverte d’un revêtement fragile, vous allez l’abîmer), il ne faut pas craindre d’avoir chaud à la main et surtout d’insister là où ça a pu tout de même un peu accrocher. Et puis pendant que l’on nettoie la plancha, on n’est pas à table avec tout le monde et ça c’est vraiment dommage.

Et sinon que ce soit au barbecue ou à la plancha, j’aime bien parfumer les aliments que je vais cuire. Marinades diverses à base de yaourts, d’épices, d’aromates, macérats d’huiles variées avec là encore des aromates ou des épices pour donner du goût, apporter un peu de peps, c’est chouette pour apporter des saveurs différentes à mes côtes d’agneau, mes filets de poulet ou encore mes crevettes.

Et vous, vous êtes plutôt barbecue ou plancha de votre côté ?